Le temps passe vite, comme c’est cruel !

Dire Que la vie n’est qu’un cycle annuel,
Et que l’arc-en-ciel lui-même est une beauté atemporelle,
Je comprends mieux pourquoi les bonnes choses ne sont si souvent que ponctuelles !

Bientôt trois Semaines sans Elle,
Comme il est loin ce temps où j’avais du Zèle,
Aujourd’hui J’ai des envies Pêle-mêle,
Pourtant je ne veux plus qu’elle.

Le temps passe vite, comme c’est cruel !

J’en rencontre tous les jours des belles,
Aussi Mignonnes que des hirondelles,
Mais voilà mes jours n’ont plus sel,
Et puis marre des beautés artificielles,
Pour moi c’est elle la plus sensuelle,
La plus manuelle,
La plus charnelle,
La plus caramel,
La Plus naturelle.

Le temps passe vite, comme c’est cruel !

Je me rappelle de ces douches au gel,
Après des ébats au septième ciel,
Je me souviens de ces griffes instinctuelles,
Lorsqu’on s’enlaçait tel un duel,
Je me rappelle de ces cris ponctuels,
Qui se répétaient de façon séquentielle,
Comment croire que nos chemins désormais seront parallèles.

Le temps passe vite, comme c’est cruel !
Aujourd’hui c’est formel,
Elle m’a quitté quel bordel,
Finies ces valeurs essentielles,
Que nous nous partagions comme un rituel,
Autour de nos croyances spirituelles,
Autour de nos pratiques confessionnelles,
Et des chants de gospel.

Finis ces échanges virtuels,
Qui malgré tout nous rapprochaient derrière nos appareils multifonctionnels,
Et où on s’envoyait des petits mots de miel,
Des petits cœurs de fiel,
Finis ces moments Exceptionnels,
Que nous aurions pu partager à noël,

Le temps passe vite, comme c’est cruel !

Tu me manque au pluriel,
Oublie nos échanges conflictuels,
J’en suis navré c’es l’essentiel,
Car sans toi je n’ai plus de diesel,
Plus de sensationnel,
Plus rien de fraternel,
Sans toi tout est surréel,
Tout est surnaturel,
Je sombre dans un tunnel.

Le temps passe vite, comme c’est cruel !

Je ne pleure pas juste le sexuel,
Mais ces moments Passionnel,
Ces baisers torrentiels,
Ces touchers sensoriels,
Cette expertise gestuelle,
Ne me laisse pas dans ce sahel.

Le temps passe vite, comme c’est cruel !

Je comprends mieux pourquoi les bonnes choses sont toujours ponctuelles,
Comme il est loin ce temps où j’avais du Zèle,
Bientôt trois Semaines sans Elle,
Aujourd’hui J’ai des envies Pêle-mêle,
Pourtant je ne veux plus qu’elle.

Non je ne souhaite pas revenir de plus belle,
En général à mes paroles je suis un homme fidèle,
Notre accord je le respecterais C’est solennel,
Mais ne me laisse pas sans nouvelles.
RM

Publicités

A propos M Richard

Business Devoloper Et Consultant en Marketing & Relation Clients, Choriste et Amateurs de sports de Balles, de Natation et de Vélo, Coach de Vie à temps Voulu, Défenseurs de Causes dont on parle peu, Passionné de littérature et de Poésie, Blogueur, Spécialiste de l'Afrique Centrale
Galerie | Cet article a été publié dans Littérature & Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le temps passe vite, comme c’est cruel !

  1. C’est toujours bien une alternative de haut niveau à All in One Seo, ça fera de l’émulation. Cependant les apports ne sont pas assez significatifs selon moi pour procéder à un remplacement de mon bon vieux AIOS par SEO ultimate … On verra par la suite!

  2. Merci pour ce partage, j’ai hâte de tester tout celà

Les commentaires sont fermés.