RÉSEAUX SOCIAUX, SITES DE RENCONTRES…6 ASTUCES POUR RECONNAÎTRE UN FAUX PROFIL!

Vous fréquentez les réseaux sociaux, sites de rencontres ou autres pages web?

Vous avez déjà eu des doutes sur des profils qui vous abordent ou que vous voudriez aborder vous?

Vous avez déjà eu à faire à des faux profils et autres usurpateurs dit FAKES ?

Sachez qu’il es possible de démasquer certains faux profils par des méthodes simples:

1. LA MÉTHODE GOOGLE IMAGE : 

La première chose à faire lorsque vous doutez sur la véracité d’un profil est de suivre la méthode dite « Google Image », expliquée dans la vidéo ci-dessous. Il s’agit de copier l’image de la personne dont vous doutez de la fiabilité de l’identité, et de la glisser sous un nouvel onglet Google image, puis de comparer alors la dite image aux propositions de google qui apparaîtront.

Si la photos a été « volée » en ligne, vous n’aurez aucun mal à la retrouver parmi les propositions de Google, et vous saurez alors qu’elle n’appartient pas à votre interlocuteur qui prétend en être propriétaire (celui/celle sur la photo.)

Attention toutefois, le résultat des recherches google images n’est pas toujours à jour, voir pas fiable à 100%. Par contre, les photos de faux profils sont généralement si utilisées en ligne que vous serez vite fixés.

Vous pourrez ainsi regarder plus en détail, toutes les informations qui se trouvent sur la page du profil suspect, et vérifier leur cohérence et leur crédibilité: nombre d’amis; date d’inscription sur le site; date et heure de la dernière photo téléchargée; nombre et fréquence des inter-actions; photos (clairs, floues, trop petites…?) autant d’éléments de nature à vous aider à voir plus clair.

A noter là encore qu’un nombre élevé d’amis et de photos ne signifie pas que le profil est vrai, ni faux d’ailleurs. Il est en effet si facile aujourd’hui de voler des photos d’autrui qu’un FAKE peut en avoir des dizaines. De même qu’inviter de nouveaux soit disant amis est à porter de clic. Fiez-vous donc aux éléments clés tels que la fréquence et le nombre d’inter-actions, entre autres.

Un profil vierge (sans aucune activité ou avec trop peu d’activités ou trop éloignées les une des autres), mais disposant de plusieurs amis, doit être considéré comme suspect. Personne ne crée un compte Facebook par exemple pour ne rien y faire. Ce genre d’individus envoient de nombreuses invitations juste pour se faire des contacts qui vont gonfler leurs profils. 

En général, vous vous apercevrez que la photo utilisée par un FAKE l’est aussi par un voir plusieurs autres. Ou encore que l’incriminé possède plusieurs comptes différents (pseudo différents) mais avec la même photo de profil. 

 

2. L’INTUITION ET LE BON SENS

En général, votre intuition est le meilleur garde-fou dont vous disposiez: il vous trompe difficilement. Et si ce n’est pas votre cas, fiez-vous tout de même à lui dès lors que vous avez le moindre doute. Pourquoi prendre le risque d’accepter un profil pour lequel on a des doutes alors qu’il y’a des milliers d’autres à visiter (si vous êtes sur un site de rencontre par exemple?) Oui, vous me direz que celle/celui là vous a vraiment tapé à l’œil, mais dites-vous aussi qu’il y’aura forcément un/une autre.

La méthode est donc simple, n’acceptez aucune invitation en cas de doutes, ou passez tout simplement au profil suivant si vous êtes à l’origine de la prise de contact/de la découverte du profil.

D’autres indices peuvent tout aussi bien vous aiguiller:

 

3. LES FAUTES D’ORTHOGRAPHE/DE VOCABULAIRE

Aussi peu fiable que cela puisse être, il y’a tout de même des signes qui ne trompent pas.  Un contact (profil) qui se présente comme étant de nationalité française et qui ne peut écrire deux phrases sans faire de fautes (les une toujours aussi invraisemblables que les autres), du genre « un voiture » au lieu d’ « une » … doit toute suite être considéré comme suspect.

Pas besoin de vous dire que toutes les personnes qui écrivent avec des fautes fussent-elles graves, ne sont pas forcément des faux profil vu le niveau de plus en plus bas des un et des autres en langues. Dans tous les cas, à vous de savoir faire la différence et surtout de ne pas prendre de risques. En cas de d’incertitude là encore, se référer à la méthode n°2 (passez au profil suivant, ignorez l’invitation ou supprimez l’acceptation et bloquez le profil avant qu’il ne se serve de vous ou de vos contacts.)

 

4. LA /LES QUESTION(S) PIÈGE(S)

Si malgré vos doutes vous avez tout de même engagé la conversation avec votre contact mais n’êtes en rien rassuré, posez lui intelligemment quelques questions qui peuvent vous dire son degré de fiabilité. 

  • Tu es de quelle région déjà? (+) Et c’est quel département? (numéro ou nom au moins, mais les deux à la fois c’est encore mieux)

  • D’autres questions pièges vous viendront sans doute à l’esprit au fil et en fonction de votre échange.

 

5. LES DEMANDES OSÉES ET QUESTIONS STUPIDES

Un contact qui vous demande un dépannage ou une aide financière (généralement une recharge téléphonique); votre compte Facebook, Instagram, ou Skype, alors que vous avez à peine engagé l’échange ou même plusieurs heures après (cas d’un site de rencontre); votre âge ou ville (alors que c’est clairement mentionné sur votre profil); est suspect. Vos contacts Facebook seront utilisés pour vous nuire plus tard. Ne cédez donc pas à ce genre de demandes sans la moindre certitude sur  votre interlocuteur.

Sachez aussi que l’attitude d’une personne qui prend un temps anormalement long pour vous répondre et qui revient comme si de rien n’était (pas d’excuses en guise de politesse) ou qui perd un peu trop facilement le fil de la conversation, peut présager d’un faux profil. Dans ces cas, il/elle est très souvent en ligne avec d’autres « proies ».

 

6- PSEUDOS ET PHOTOS DE PROFILS

La plus part des FAKES commettent tous les mêmes erreurs, et celle ci est quasi systématique lorsqu’il s’agit de vous renvoyer vers des sites tiers, ou de vous piéger par webcam (si vous êtes un homme) : photos de profils souvent trop belles pour être vraies/ très accrocheuses (fausses poitrines et ventre mis en avant; fesses sorties tout droit d’un moule; pose clairement provocatrice) etc.

Bien entendu tous les FAKES n’utilisent pas cette arme pour vous appâter, mais de plus en plus des photos des gens normaux voir discrets et d’apparence timides.

Pour aller plus loin ==>

 

Un Homme averti en vaut deux !

 

 

 

Publicités

A propos M Richard

Business Devoloper Et Consultant en Marketing & Relation Clients, Choriste et Amateurs de sports de Balles, de Natation et de Vélo, Coach de Vie à temps Voulu, Défenseurs de Causes dont on parle peu, Passionné de littérature et de Poésie, Blogueur, Spécialiste de l'Afrique Centrale
Galerie | Cet article, publié dans ASTUCES, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour RÉSEAUX SOCIAUX, SITES DE RENCONTRES…6 ASTUCES POUR RECONNAÎTRE UN FAUX PROFIL!

  1. Marie Chantal dit :

    La « plus part »… Etes vous française ?

  2. Anonyme dit :

    je suis brouteur tous ce que vous avez dit est nul

  3. benoit faty dit :

    j ai déjà reçu trois invitations de personnes qui s avèrent être de faux profiles

  4. feuvrier dit :

    Bravo, c’est très bien fait. même si cela peut paraitre du bon sens, c’est toujours un plus que d’être prévenu de façon si explicitement claire.

  5. Article fort intéressant
    Pas de doutes il faut combiner ces différentes méthodes et vous deviendrez un as du recoupement d’informations
    Google image renvoie tout de même parfois des résultats peu probants…

    • M Richard dit :

      Tout à fait. @Chasseur de réputation.

      Il faut d’autant plus les combiner que selon les sites, il est possible que mes mises à jours ne soient pas toujours à jour (si je puis me reprendre.) 🙂

  6. marie Nice dit :

    Grace à  » enregistrer l’image sous un nouvel onglet » j’ai démasqué au moins 50 fake que j’ai dénoncés, entre autre, sur badoo. Mais cela ne fonctionne plus. Je vois des photos et des annonces qui semblent être être mises en ligne par des brouteurs, mais depuis 2-3 mois  » enregistrer l’image sous un nouvel onglet » ne fonctionne plus. Avez vous une autre astuce technique ? Reste peut-être l’adresse Ip, mais je ne sais comment faire.

    • M Richard dit :

      Salut Marie.

      L’option « Ouvrir dans un nouvel Onglet » ==> (à ne pas confondre avec enregistrer sous) ==> fonctionne toujours sur Basoo comme ailleurs.
      Vérification faite au moment de vous répondre.
      Il suffit de faire clic-droit sur avec la souri, et de sélectionner « ouvrir dans un nouvel onglet. »
      Une fois la photo ouverte dans ce nouvel onglet donc, vous le portez et sans lâcher, allez le déposer dans l’espace recherche sur GOOGLE IMAGE (que vous aurez préalablement ouvert dans un autre onglet).

      Vous n’êtes d’ailleurs pas obligée d’ouvrir la photo dans un nouvel onglet, vous pouvez le porter directement dans l’espace recherche GOOGLE IMAGE.

      Enfin je vous rappelle que cette méthode, même si elle est efficace, reste très subjective.
      En cas de doutes, combinez la donc avec une autre pour avoir le coeur net. Notamment utilisez la recherche via le logiciel de tracking indiqué dans l’article.

      NB: Si vous enregistrez les photos douteuses dans votre ordinateur avant d’aller les coller ou insérer dans GOOGLE IMAGE, il y’a de fortes chances que vous ayez des réponses fausses car, le logiciel reconnaîtra plutôt le nom (JPG) sous lequel vous aurez enrégistré vous, l’image.
      Copiez plutôt le lien de la photo ou une fois encore, faites comme indiqué plus haut.

      En espérant que j’ai pu vous répondre, et en m’excusant pour le retard…
      Cordialement.

      N’oubliez pas de partager ce blog autour de vous SVP.

  7. LovinLille.fr dit :

    Les accroches du style « ce site bug, ça te dit de causer ailleurs ? » sont aussi utilisés par les fakes pour avoir facebook et/ou skype…

Les commentaires sont fermés.